Emploi

L’impact de l’impression 3D sur le marché de l’emploi.

Quelle capacité à créer de nouvelles offres ?

L’impression 3D est une technologie de disruption, c’est à dire qu’elle vient rompre les usages, process, et techniques de fabrication traditionnelles en y apportant des plus-values. Elle impacte les compétences dans chaque industrie. Elle modifie l’apprentissage des savoir-faire de base dans le design, le marketing, la production, la distribution et logistique. Imaginez par exemple que l’impression 3d dans la construction, qui trouve aujourd’hui des applications commerciales, vise une baisse des coût de main d’oeuvre de l’ordre de 50% :

emploi construction impression 3d

source : contour crafting

Dans ce contexte, et comme toute grande disruption qui existe ou ont existé, elle crèe des doutes et des peurs sur sa capacité à créer de l’emploi. Pour certains, la révolution digitale, avec l’avènement du web, n’a jamais amené cette réserve d’emploi de remplacements par rapport à ceux détruits par ses disruptions successives. Prenons l’exemple des taxis : l’application Uber dont tout le monde parle, crée t’il de l’emploi ou en détruit-il. Les avis divergent autant qu’entre climato-sceptiques et défenseurs de l’environnement, sans pour autant savoir où se trouve la vérité. Car la vérité c’est que nous n’avons pas encore assez de recul : n’oublions pas que le moteur à explosion n’a créé de la valeur et donc des emplois que 20 ou 30 ans après sa mise sur le marché. Mais le moteur à explosion a pourtant bien été le moyen principal de la seconde révolution industrielle.

Alors qu’en est-il pour la technologie qui est considérée comme le symbole de la troisième révolution industrielle ? Aux États-Unis une étude datant de 2014, montre une augmentation exponentielle du nombre de propositions de postes dans l’impression 3D : + 1834 % en 4 ans et + 104 % en 1 an ! N’oublions pas certaines études : 43% des emplois actuels pourraient disparaitre avec la robotisation et le numérique (étude Roland Berger) d’ici 15 ans. Autant dire que les emplois de demain n’existent pas encore mais se créent aujourd’hui. La réserve attendue impression 3d emploi est aujourd’hui en germe. C’est en créant de nouvelles formations adaptées (voir chapitres « formations » du guide) que nous les créerons. le fait est que le tissu industriel français intègre aujourd’hui les technologies d’impression 3d dans leurs ateliers, mais que les compétences sont introuvables. Il est évident que la fabrication métallique par impression 3D ne demande pas les mêmes compétences que celle par la fonderie. Dans la première il faut former des experts de la fabrication numérique par logiciels, et du pilotage de machines-outils haute technologie. Alors que dans la seconde, plus traditionnelle, on va rechercher une main d’oeuvre moins formée.

Si vous cherchez une emploi dans l’impression 3D, et bien contactez-nous ou recherchez ici les offres d’emploi impression 3d

Aller plus loin :