Bâtiment

Découvrez les différentes techniques d’impression 3D dans le secteur du bâtiment.

Imprimer une maison en 3D ? C’est aujourd’hui possible !

Le secteur du bâtiment ne fait pas exception aux champs d’applications des industries intermédiaires de l’impression 3D, bien au contraire ! Alternant entre innovations techniques et reproductions de monuments célèbres, l’impression 3D s’offre comme une alternative sociale ou bien culturelle au milieu du bâtiment.

La construction de bâtiments entiers peut aujourd’hui se faire grâce à l’impression 3D. Deux méthodes de construction s’opposent. L’une promouvant l’impression de maisons en « kit » et l’autre l’impression sur place de bâtiments dans leur intégralité. Les Chinois ont, en premier, proposer l’impression de maisons en « kit ». La société Winsun est parvenue à imprimer un immeuble de 6 mètres de haut, 10 mètres de large et 40 mètres de longueur. Ces différents murs sont imprimés puis assemblés sur le lieu de construction a posteriori. Cet immeuble, de cinq étages, a permis de constater les avantages de l’impression 3D de bâtiments. L’avantage majeur est de permettre une réduction du temps de production considérable (50 à 70% de temps gagné selon Winsun) et ainsi une réduction des coûts salariaux (environ 80% de réduction selon Winsun). Ces constructions imprimées par l’entreprise Winsun, ont été fabriquées en béton, un mélange composé de déchets industriels, de béton à prise rapide mais également d’un agent solidifiant. Chose encore plus étonnante, après impression, les façades de ces constructions étaient ornées de décorations murales !

Une autre philosophie de construction s’oppose donc à celle de la société Winsun. Cherchant à utiliser l’impression 3D pour dépasser le stade de construction de maison en « kit », elle propose une impression directement sur le lieu de construction. L’imprimante, en pivotant sur elle même grâce à un bras robotisé, permet de construire une maison en quelques heures. Supprimant les différents vecteurs tel que le transport des murs imprimés, l’innovation en est d’autant plus impressionnante.  La société Machines 3D, dont nous avions déjà parlé dans un ancien article, lance son projet nommé Construction 3D. Ce dernier pousse plus loin la recherche de sens derrière l’impression de bâtiments en 3D. Il faut, selon Machine 3D, en faire un projet social et éco-responsable en adéquation avec le mouvement de 3ème révolution industrielle. Des débuts prometteurs pour ce projet puisque le CROUSS de Lille a envisagé de faire appel à eux pour imprimer en 3D un immeuble en vue d’accueillir mille chambres !

Aller plus loin avec les industries intermédiaires dans le secteur du luxe, de la distribution, des musées mais aussi du design et de la mode. D’autres applications existent comme le sport, la robotique, les jouets, le monde de l’optique,le secteur alimentaire, le textile, le bricolage, l’architecture, la bijouterie et horlogerie, le cinéma, le secteur du médical, la cartographie, les arts de table, le dentaire, la communication et marketing ainsi que la musique.