Industries de pointe

Les industries de pointe, un des secteurs de prédilection de l’impression 3D !

Aérospatial, aéronautique, défense, électronique, automobile : découvrez les différentes applications sectorielles de l’impression 3D !

Les industries de pointe sont un des secteurs de prédilection de l’impression 3D. Grâce à des technologies particulièrement précise et la diversité des matériaux pouvant être utilisés, l’impression 3D répond à un large panel de demandes. Plusieurs industries de pointe co-existent en impression 3D : l’aérospatial, l’aéronautique, l’automobile, l’électronique et la défense. Il est évident que pour des secteurs d’activités comme précédemment cité, le degré de précision se doit d’être particulièrement accru. Comment l’impression 3D peut elle permettre un tel degrés de précision ?

Lorsque l’on pense que la NASA a imprimé un moteur de fusée grâce à l’impression 3D, on comprend que cette technologie détient une capacité de précision hors du commun. Grâce à une technique d’impression appelée le « frittage laser » il est possible d’imprimer des pièces en métal avec un degrés de précision accru. De même, de nombreuses pièces d’avion sont imprimées en 3D. Des acteurs tel qu’Airbus se lancent dans l’aventure de l’impression 3D pour l’impression de pièces détachées d’avion. Certaines armatures de cabines sont par exemple fabriquées par le biais de la fabrication additive. Plus récemment, une équipe dAirbus a même imprimé un avion intégralement en 3D. La taille bien entendue était réduite et l’avion n’était qu’à un état de prototype mais il volait ! Le poids en a été considérablement réduit et plusieurs vols d’essai sont prévu pour 2016 !

Au début, l’impression 3D n’était cantonnée qu’au rôle de prototype mais depuis quelques années les preuves de sa fiabilité sont présentes et lui permettent de s’imposer en tant qu’acteur des industries de pointe. Cette application permet à l’impression 3D d’acquérir une crédibilité quand à ses capacités techniques.

Aller plus loin avec les applications sectorielles des industries intermédiaires.